L’effondrement qui a déjà eu lieu : quels devenirs pour les anciens bassins industriels ?

lundi 16 mars 2020
 | 09:00
Le Havre | Université Le Havre Normandie
Exposition
Friche industrielle en bordure du canal de la Deûle, près de Lille. © Rémi Jouan

Universitaires et chercheurs questionnent l’avenir des anciens bassins industriels, de la requalification des lieux aux parcours de vie des habitants.

Cette journée d’études invite à reporter le regard sur ces bassins, en tant que formations sociales, lieux de sociabilités et d’activités économiques particulières. L’objectif serait d’analyser la façon dont l’héritage de ce passé industriel continue, ou non, à façonner des styles de vie et des activités économiques, culturelles et politiques que l’on peut qualifier de « post-industriels ». Que deviennent les habitants des anciens bassins industriels, quelles relations entretiennent-ils avec ces espaces et leurs ressources quand ils ont cessé de remplir leur fonction première ? Quels nouveaux modes de production et de consommation s’y déploient ? La trajectoire de ces bassins peut-elle être résumée par des processus généraux de reconversion tertiaire, de requalification ou de patrimonialisation ? Ou doit-elle être analysée à une autre échelle en termes de bricolage, de récupération et de débrouille, d’appropriation de l’espace ou encore de détournement d’usages ?

Programme de la journée

Accueil à partir de 9h, salle du PRSH (Pôle de recherche en sciences humaines, Université du Havre – Normandie)

  • Introduction
    Arnaud Le Marchand et Nicolas Larchet (ULHN, IDEES) : «Après l’effondrement des bassins industriels»
  1. Travail de subsistance
    Blandine Mortain et Cécile Vignal (Université de Lille, CLERSÉ) présenteront l’ouvrage du Collectif Rosa Bonheur, La Ville vue d’en bas. Travail et production de l’espace populaire (Amsterdam, 2019). Avec Vincent Jarousseau, photographe documentaire au sein de l’agence Hans Lucas.

  2. Alimentation / Agriculture
    Alexandre Fauquette (GHU Paris) : «Le « bien manger » : une arme de consentement massif pour repenser le territoire ? Le cas du projet Tast’in Fives à Lille»
    Rémi Guillem (IDEES) : «Détroit et l’agriculture urbaine, vingt ans après : simple réseau d’entraide ou développement d’un secteur économique autonome ?»

  3. Pause de 12h à 14h

  4. Culture
    Françoise Lucchini (Université de Rouen, IDEES) présentera l’ouvrage collectif La Mise en culture des friches industrielles (Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2016).
    Jean-Bernard Cremnitzer, architecte ENSAN : «Le coût de la reconversion des friches»

  5. Logistique / Filières
    Marion Magnan (Université Paris IV, ENeC) : «La production et la gestion de l’espace portuaire à vocation industrielle et logistique»
    Marie-Laure Baron et Antoine Kauffmann (ULHN, NIMEC) : «De la friche portuaro-industrielle à la mobilité logistique»

Organisation : Marie-Laure Baron (NIMEC), Muriel De Vriese, Nicolas Larchet et Arnaud Le Marchand (IDEES).

Un plan de l’université indiquant l’accès à la salle du PRSH est accessible en suivant ce lien (le PRSH est figuré dans la pastille numéro 15).

Cette journée sera suivie, à 18h, d’une table ronde autour du photographe Vincent Jarousseau, auteur en 2019 du roman photo Les Racines de la colère (éditions Les Arènes), organisée par l’Université populaire du Havre en écho à l’exposition de ce travail présentée à la Bibliothèque universitaire, du 2 mars au 17 avril.

Cette journée est organisée en partenariat avec Echelle Inconnue.
À 20h, découvrez le documentaire Bidonville. Architectures de la ville future de Jean-Nicolas Orhon, projeté en plein-air depuis le camion-cinéma d’Échelle Inconnue à proximité de la gare routière du Havre.

Université Le Havre Normandie - site Lebon, 25 rue Philippe Lebon, 76600 Le Havre
lundi 16 mars, 2020
09:00

gratuit – nombre de places limité

• un évènement à vivre en famille !

Complet

Accessible sans réservation

Cet événement vous intéresse ? Nous vous recommandons ceux-ci :

Vous souhaitez réserver ?

annulation de la suite de chantiers communs

Chers tous,

Un immense merci pour votre participation à cette première semaine de Chantiers communs durant laquelle nous avons partagé des moments riches, chaleureux, émouvants, profondément joyeux. Ces échanges nous ont remplis d’envie et d’énergie pour agir là où nous vivons.

Dans ce souci de soin les uns aux autres, et au vu des circonstances exceptionnelles liées au covid-19, nous avons pris collectivement la décision d’annuler l’ensemble des évènements de Chantiers communs programmés jusqu’au 4 avril.

Pour l’heure, seule l’exposition de Tony Durand présentée dans la Vitrine de Pop à Caen demeure visible. Nous essaierons, là où c’est possible, de reprogrammer certains des événements annulés.

Prenez soin de vous, de vos proches et retrouvons-nous bientôt !

L’équipe de Territoires pionniers

Continuez de suivre nos actualités via ces réseaux :

Ou inscrivez-vous à notre newsletter :